Skip to main content

Les aliments transformés et ultra-transformés sont des produits fabriqués en toute pièce ou partiellement de substances dérivées d’aliments ou d’additifs qui, au final, va contenir peu ou pas d’aliments. Ce qui nous intéresse ici, c’est un fameux additif alimentaire présent dans plus d’une centaine de produits alimentaires , avec des doutes grandissants quant à son effet sur la santé, les mono et diglycérides.

C’est quoi les mono et diglycérides?

Les mono et diglycérides, d’acides gras alimentaires (E 471), est un émulsifiant alimentaire qui permet de stabiliser une émulsion, c’est-à-dire qu’il permet de maintenir un mélange entre deux substances liquides homogènes (eau et huile par exemple). Présents dans de nombreux produits transformés, les mono et diglycérides ont pour but d’améliorer la texture, l’onctuosité et de prolonger la durée de conservation. Ils permettent par exemple de conserver l’humidité des pâtes alimentaires. Actuellement, il est présent dans votre réfrigérateur car on le retrouve principalement dans les produits suivants :

Pain, tortillas, produits de boulangerie, beurres et margarine, mayonnaise, crèmes à café, plats surgelés, crème glacée, glaçage, garniture fouettée, bonbons, boissons non alcoolisées, chewing-gum et certaines viandes transformées et substituts de viande.

 

Attention!  La liste va encore plus loin.

La liste ne s’arrête pas seulement au supermarché, les chaînes de restauration rapide et les restaurants servent également des plats contenant des mono et des diglycérides dans du margarine utilisée pour la cuisson, le pain, les croissants, des biscuits, les frites, la crème glacée, les milkshakes et frappés.

C’est quoi le danger?

Les émulsifiants en général, y compris les mono et diglycérides, déséquilibrent la flore intestinale et sont connus pour augmenter la porosité des parois de l’intestin, ce qui va endommager la muqueuse de l’intestin grêle, provoquant une fuite des nutriments, bactéries et déchets toxiques de l’intestin au flux sanguine. Arrivé à ce stade,  on fait face à des inflammations, des allergies, l’apparition du diabète ou même du cancer du côlon, d’où la maladie de Crohn et les rectocolites hémorragiques. Psychomédio présente un article complet sur ce sujet, basé sur un communiqué de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale en France).

Ce n’est pas fini!

D’autres émulsifiants alimentaires sont suspectés d’altérer le microbiote intestinal, sans que les conséquences actuelles sur la santé en soient encore connues. Voici une fiche pratique de consoGlobe qui donne un très bon résumé des émulsifiants à éviter:

Laissez un commentaire